Texte libre

Sans Tabous

Le but de ce Blog est de partager sans tabous nos conseils.

Il est dans la catégorie Adulte car certains articles peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes :)

Merci de vos commentaires pour développer ce Blog.

Maude

Recherche

* * * Bienvenue * * *

Bonjour,

En attendant mon site WEB définitif, bienvenue sur mon Blog.

J'ai 25 ans et suis passionnéee tout ce qui touche à la beauté et à la mode, donc je veux vous faire partager ma passion.

Ici on parle de beauté, mode, hygiène et tout ce qui touche à la féminité !

Ce blog est le nôtre, donc n'hésitez pas à le visiter et à commenter les articles. Si vous désirez rédiger des articles, contactez moi !

Si vous désirez qu'un sujet soit abordé, dites le moi !

Un blog se vit, donc vivez le et faites le connaitre.

 

Merci.

 

Maude

Jeudi 18 août 4 18 /08 /Août 00:00
Qu'est-ce qu'une fellation ?

La fellation (ou pipe, gourmandise, plume, turlutte, etc...) est un terme un peu barbare qui désigne tout simplement une sorte de baiser que l’on donne au sexe d’un homme. Comme les autres baisers donnés sur la bouche, dans le cou ou sur les orteils, il est fait pour le plaisir. Donc, il demande d’être attentif aux réactions de son partenaire et de laisser vagabonder son imagination.

Pour ce baiser, la bouche est très utile, évidement, mais elle n'est pas la seule. Rien ne vous empêche de vous servir de vos mains, de vos ongles, de vos cheveux, de vos dents, de vos joues, de vos seins et de vos oreilles par exemple.

D'ailleurs, vous pouvez faire voyager le baiser depuis le nombril en passant par l’aine puis l’intérieur des cuisses et sur les fesses et entre les fesses, jusqu’au bas des reins, dans l’ordre et dans le désordre. En fait les seules limites à ce baiser sont celles du plaisir réciproque à le donner et à le recevoir.

La manière

Imaginons un sexe au repos, tout recroquevillé sur lui-même, tout mignon et tout propre. Vos mains et votre bouche caressent l'ensemble du corps avant de vous approcher du sexe lui-même.

Prenez-le entier dans votre bouche et sucez-le comme un bonbon, baladez-le avec la langue et aspirez-le au fond de votre gorge sans desserrer les lèvres.

Au fur et à mesure que vous jouez avec lui, le sexe va réagir et commencer à durcir et à se redresser, peut-être même à changer de couleur. Comme il n'est pas question de s'étouffer, vos lèvres vont naturellement remonter le long du sexe.

Profitez-en pour mettre un, puis deux, puis trois doigts puis toute la main autour du sexe pour accompagner votre bouche qui monte et qui descend. Votre langue et vos lèvres continuent de s’activer autour du gland; c’est l’endroit le plus sensible du sexe. Accélérez maintenant le va et vient de votre main et de votre bouche le long de la verge jusqu’à l’éjaculation (jouissance). En général, l’éjaculation qui vient se ressent à cause des soubresauts que peut avoir le sexe ou bien à cause d’un gonflement ou d’un durcissement soudain. De plus, il est fréquent qu’un homme ait un gémissement, une crispation des mains ou qu’il prévienne oralement au moment d’éjaculer. D’où l’importance d’être à l’écoute de son partenaire. Quant au sperme qui est le fruit de votre fellation et de sa jouissance, vous pouvez, ou non, l’avaler.

Si vous avez sucé, léché, titillé, aspiré jusqu’à l’éjaculation, n’espérez pas une pénétration avant un quart d’heure, au moins ! Ce n’est pas grave, il y a tant de choses à inventer sans coït !

Si le sexe était déjà dur quand vous en avez approché votre visage, aspirez-le, le plus loin possible dans votre bouche et accompagnez-la de vos doigts puis de vos mains.

Un détail d’importance

Le sperme d’un séropositif peut vous contaminer. Alors, ou vous choisissez de porter le préservatif dès le début de la fellation (protection totale) ou vous le mettez juste avant l’éjaculation (protection partielle), ou vous ne mettez pas le préservatif et vous n’avalez pas le sperme (protection partielle). La "protection partielle" s’explique par le fait qu’une simple petite irritation (aphtes, caries, etc...) dans la bouche ou qu'un petit écoulement du sexe (liquide séminal) peut suffire pour être contaminant et contaminé. Il faut garder à l’esprit que, seuls deux tests HIV aux résultats négatifs, faits à trois semaines, au moins, l’un de l’autre, vous garantissent l’absence de risque. Les autres MST (Maladies Sexuellement Transmissibles) se transmettent à peu près de la même façon.
Par Maude - Publié dans : Vos expériences personnelles
Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires
 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus